Notre quatrième et dernier WWOOFing – Lotusland Vineyard Farm

De l’Alberta à la Colombie Britannique

          Après avoir passé quasiment une semaine en touristes au Parc National de Banff (voir les photos de Canmore, Banff & Lake Louise), nous avons quitté l’Alberta pour la Colombie Britannique. Là, nous avons encore était surpris par le changement de climat : en effet si le temps était très froid mais ensoleillé à Banff, nous avons passé la majeure partie de notre séjour en Colombie Britannique sous la pluie, ce qui a un peu limité nos activités.

img_4188

Nos hôtes

           Nous avons passé quatre semaines dans la ferme de Liz et David, dans le canyon creusé par le fleuve Fraser, où ils vivent depuis bientôt trois ans. Avant qu’ils ne se lancent dans l’agriculture, il y a une vingtaine d’années, Liz a d’abord été ingénieure en bâtiment alors que David travaillait dans une boutique d’impression. La vie à la ville ne leur correspondant pas, ils ont commencé par s’installer dans une ferme aux abords de Vancouver, où ils ont planté leurs premières vignes et se sont lancés dans la production et la vente de vin, ce qui fut leur principale activité pendant des années. Ils ont cependant aujourd’hui arrêté la production vinicole à cause de soucis de santé, et se concentrent sur leur élevage et leur potager.

img_4227

Lotusland Vineyard Farm

          La ferme de Liz et David contient beaucoup d’animaux, mais si certains sont là de manière permanente comme les poules (une quarantaine) et les animaux de compagnie (cinq chats et trois chiens !), beaucoup ne sont là que pour quelques mois. En effet leur élevage fonctionne beaucoup par roulement : ils ont tour à tour des moutons, des vaches, des chèvres ou des cochons. Nous sommes arrivés le jour où les moutons partaient, achetés par d’autres fermiers. Nous nous sommes occupés de cinq cochons et de deux lapins pendant une dizaine de jours, avant qu’ils soient vendus, eux aussi. Quelques jours plus tard, des voisins ont demandé s’il était possible de garder leur cheval pour quelque temps, et à notre départ, Liz et David prévoyaient d’acheter des génisses. En plus de tous ces animaux, Liz et David ont également un potager et une serre, mais nous n’avons pas vraiment eu l’occasion d’y travailler, vu la période de l’année à laquelle nous y étions.

img_4014

Le travail à la ferme

          Comme dans les autres fermes dans lesquelles nous avons travaillé, la journée commençait par s’occuper des animaux : nourrir les cochons et les poules, ramasser les œufs, promener les chiens puis les nourrir également. Ensuite nous prenions notre petit-déjeuner avant de nous lancer dans diverses activités que nous interrompions vers 15h30 pour retourner voir les poules, les nourrir à nouveau et ramasser les œufs pondus dans la journée. Nous arrêtions de travailler généralement peu de temps après, le soleil se couchant tôt.

          Pour notre premier jour, nous avons eu l’occasion de participer au dernier marché de l’année de Lytton, une commune proche, où nous avons aidé Liz à vendre des œufs et du vinaigre. Tout au long de notre séjour, nous avons aidé à effectuer les changements dus au roulement des animaux. Nous avons ainsi déplacé l’enclos des cochons lorsque le terrain où ils étaient installés est devenu trop boueux, puis, plus tard dans notre séjour, nous avons dû les attirer dans un van pour leur transfert dans une autre ferme. Après leur départ, nous avons pu agrandir l’enclos des poules.

           Nous avons également travaillé à l’entretien et à l’aménagement du jardin. Au début de notre séjour nous avons ainsi pas mal ratissé, et nous avons également fini la mise en place de terrasses dans la partie en pente du terrain (qui avait été en grande partie réalisée avant notre arrivée par les WWOOFers précédents).

      Nous avons également dessiné, puis fabriqué un établi de jardin, ce qui est probablement le travail dont je suis le plus fière. Nous sommes partis de quasiment rien,  des consignes de Liz et de quelques vidéos, et nous sommes débrouillés avec quelques planches et des vis. Ça nous a pris pas mal de temps, mais je suis assez contente du résultat.

        Il faut également dire que pendant une dizaine de jours nous avons été les seuls maîtres à bord, puisque Liz et David nous ont laissé la ferme pendant qu’ils se prenaient quelques jours de repos en Californie : le seul moyen pour eux de partir en vacances. En effet, c’est toujours compliqué de laisser une ferme, même en hiver, lorsqu’il n’y a pas énormément de travail, car il faut toujours nourrir les animaux.

img_4202

Le bilan de cette quatrième et dernière expérience

         J’ai trouvé très intéressant de voir le fonctionnement par roulement de cette ferme, ce que nous n’avions encore vu dans aucune ferme. Cela apporte beaucoup de travail (ce n’est jamais facile de transporter des animaux, il faut de plus sans cesse aménager et réaménager l’espace) mais cela permet également d’avoir toujours de la nouveauté dans son travail.

img_4324

Plus de photos de la ferme

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s