Notre premier WWOOFing – La ferme aux trois baudets

img_0815

Nos hôtes

       Nous avons été accueillis pendant 4 semaines chez Jean-Louis et Ghislaine, un couple de retraités français ayant immigré au Canada il y a 40 ans. Jean-Louis a d’abord été journaliste avant de travailler pour Hydro-Québec (une compagnie d’électricité). Il est également l’auteur de plusieurs polars. Ghislaine, elle, a d’abord été employée d’une agence de voyage avant d’en prendre la direction. La mère de Ghislaine, Michou, vit également avec eux depuis 4 ans, suite à des problèmes de santé. Elle va cependant bien mieux, et elle est en grande forme pour son âge. Pendant notre séjour, Élodie, la fille de Jean-Louis et Ghislaine, est également venue habiter la maison avec son fils Hugo, alors âgé de quelques jours, en attendant de pouvoir emménager dans son nouvel appartement, encore en travaux. À la fin de son congé de maternité, elle reprendra son travail de juriste au sein de la Banque Nationale.

img_0986

La ferme aux trois baudets

       Depuis qu’ils sont à la retraite, Jean-Louis et Ghislaine travaillent à plein temps dans leur ferme, la ferme aux trois baudets, qui accueille près de 150 volailles (plus d’une centaine de poules et de coqs, une douzaine de canards, une dizaine d’oies, cinq dindes, un faisan), trois ânes (Jacky, Lino et Simone, nommés en l’honneur du trio du film L’aventure, c’est l’aventure), deux chiens (Hanouk et Iago) et un chat (Bobola, ce qui signifie haricot noir en yiddish). Leur domaine comprend également une cabane à sucre (le meilleur sirop d’érable de la région !), une forêt d’érables (un peu obligatoire pour faire du sirop), un potager et un beau jardin.

img_0864

Le travail à la ferme

       Notre journée là-bas commençait à 8h45 par un petit déjeuner copieux avec nos hôtes. Après avoir aidé à débarrasser et avoir fini de nous préparer, notre travail consistait à sortir les poules, prendre les œufs, nettoyer leurs seaux d’eau, leur remettre de l’eau propre, leur donner nos restes de nourriture de la veille, puis prendre le quad pour aller jusqu’au bout du domaine nourrir les ânes, en emmenant Iago pour qu’il sorte un peu. C’était d’ailleurs assez amusant de voir le chien courir à côté de la voiture alors que nous roulions à 35 km/h. Une fois tout cela fait, il nous restait souvent une petite heure avant le déjeuner, que nous occupions à diverses taches : nettoyer de fond en comble les poulaillers, ramasser des champignons, tondre la pelouse, faire du désherbage, aider Élodie dans son déménagement, peindre la cabane à sucre, broyer du pain pour en faire de la moulée, écosser des haricots etc. Ensuite, nous préparions à manger pour nous et Michou, Gigi et Jean-Louis ne mangeant pas le midi, et Élodie mangeant souvent plus tard que nous. Après avoir pris le temps de nous reposer un peu, nous reprenions le travail (ce que nous avions commencé le matin, ou une autre tâche). Vers 16h30, nous allions nourrir les canards et faire une petite balade avec Hanouk, avant de rentrer les poules vers 17h30, afin de finir la journée. Le soir, nous prenions l’apéritif vers 18h30-19h, avant de manger l’excellent repas préparé par Jean-Louis et/ou Ghislaine. Nous avions le droit à un jour de congé par semaine, et si nous avons surtout passé le premier à se reposer, à se promener dans le bois, et à prendre des photos de la ferme, nous avons passé les deux autres à Montréal (voir les photos).

IMG_0894 (2).JPG

Bilan de cette première expérience

       Cette première expérience s’est très bien passée, nos hôtes étaient très accueillants, nous avons adoré travailler et discuter avec eux. C’était notre première expérience de WWOOFing, et elle nous a été très bénéfique. Nous avons appris énormément, et notamment à s’occuper des volailles, et même si certains jours le travail était un peu dur, nous ne regrettons absolument pas notre choix de faire du WWOOFing.

Plus de photos de la ferme

Publicités

4 commentaires sur “Notre premier WWOOFing – La ferme aux trois baudets

    1. Toutes les fermes sont vraiment très différentes, nous sommes en train d’en faire l’expérience à travers notre voyage, certaines possèdent beaucoup d’animaux, d’autres pas du tout … Je suis ravie pour toi que l’expérience du WWOOFing te plaise. Si un jour tu veux en faire au Canada, n’hésite pas à me contacter pour avoir plus d’infos.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s